Avoine

Овёс оптомEn alimentation animale.

L’avoine en grains était autrefois très utilisée pour l’alimentation des chevaux, à cause de son « pouvoir excitant », qui était censé stimuler les animaux. Sa valeur énergétique est cependant bien moindre que celle du blé ou de l’orge. Comme fourrage, on peut la cultiver en mélange avec une légumineuse (comme la vesce), ce qui améliore sa teneur en protéines.

Dans le cadre de l’année internationale de la biodiversité 2010, un projet pilote est en cours dans la région Franche-Comté, projet pilote visant à cultiver des surfaces d’avoine ceci permettant aux abeilles de pouvoir utiliser le pollen produit par ces plantes comme élément nutritif1.

L’utilisation de l’avoine dans l’alimentation est surtout d’origine anglo-saxonne ou nord-européenne. Elle concerne les flocons d’avoine, le gruau, le porridge, des biscuits, et la préparation d’une boisson telle que la bière de type oatmeal stout.

L’avoine a été consommée par l’homme depuis des milliers d’années, surtout sous forme de gruau ou de bouillie. C’était un aliment commun.

Depuis quelques années, l’intérêt pour l’avoine comme aliment bénéfique pour la santé s’est accru. En effet, de nombreuses études ont démontré qu’une fibre particulière de l’avoine – le bêta-glucane – a des propriétés régulatrices de la glycémie et également du taux de cholestérol sanguin2,3,4.

Les protéines de l’avoine, riches en tryptophane, participent à la production de sérotonine et mélatonine chez l’humain. Les lipides possèdent un taux important de galactolipides, qui pourraient avoir un effet bénéfique sur notre système nerveux. Enfin, l’avoine contient de nombreux antioxydants comme les avénanthramides, les tocophérols et les tocotriénols5.

Problèmes intestinaux : le son d’avoine est une solution aux problèmes de constipation. Le son d’avoine est également un élément d’un régime amincissant récent, le régime Dukan.

Pour information, on estime qu’aux États-Unis l’alimentation humaine correspond à un tiers de l’approvisionnement en avoine, et l’alimentation animale deux tiers.

Proteines

L’avoine, comme le riz, a comme source de protéine majeure la globuline; se retrouvant chez les légumineuses. Elle contient comme le riz de 5 à 10% de prolamines incluant l’Avenine, la Proline, la Glutamine, qui sont des protéines présentes chez les Triticées6. Les Globulines sont caractérisées par leur solubilité dans l’eau saline. Les autres protéines classique tel Gluten (Blé, Orge, Seigle) et Zéine (Maïs), sont des prolamines. Une des protéines mineures de la prolamine est l’avenine7. L’avenine est toxique chez les individus sensibles à cette protéine 8 et aurait des effets toxiques similaires à l’intolérance au gluten (Voir Gluten) La source de protéines de l’avoine est équivalente qualitativement à celle du Soja (légumineuse contenant la globuline), les recherches de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) ayant montré l’équivalence avec les protéines de la viande, du lait et des œufs9. Les protéines contenues dans l’enveloppe de la graine sont en proportion de 12 à 24%, l’un des taux les plus haut de la famille des Céréales.

Acide Phytique

Comme dans tous les grains, l’avoine contient de l’acide phytique dans son enveloppe (le son). Si l’avoine n’est pas trempé plusieurs heures voire fermenté comme dans l’ancien temps, l’acide phytique peut se lier dans les intestins au Calcium, Magnésium, Cuivre, Fer et tout spécialement le Zinc et bloquer son absorption, provoquant à long terme des maladies cœliaques10. Donc, un régime fort en céréales complètes non cuites peut entraîner un déficit en minéraux et des problèmes de santé. Simplement tremper, fermenter ou cuire (donc ramollir) ces céréales complètes permettent aux enzymes et autres organismes de neutraliser et dégrader l’acide phytique afin d’empêcher cela.




Partagez avec vos amis :

Яндекс.Метрика